Richmond P. Hobson

Richmond P. Hobson [par Christian Aubry]

Discipline : Littérature.

Richmond Pearson Hobson, Jr. est né en 1907 à Washington, DC. Il était le fils du capitaine Richmond Pearson Hobson, un vétéran de la Guerre hispano-américaine de 1898 qui siégea au Congrès des États-Unis comme représentant de l’Alabama de 1907 à 1915. Personnage haut en couleur, celui-ci se lança ensuite dans une carrière d’auteur prolifique et d’affairiste engagé contre l’usage de l’alcool et de l’opium. Dans les années 20, ayant réussi à faire proclamer la Prohibition dans tout le pays, son créneau s’étiola et il mobilisa donc les forces morales de la nation contre un nouveau fléau, l’héroïne, pratiquement inconnue à l’époque.

Pendant ce temps, Richmond P., Jr. grandissait en Alabama où il dit avoir « appris à monter à cheval, à tirer au fusil et à voler des pastèques ». Au sortir de l’adolescence, il rejeta la carrière militaire, partit vers San Francisco et fréquenta un temps l’Université Stanford, mais son tempérament l’entraînait ailleurs: il rêvait de mener une vie de cowboy et d’acquérir un ranch pour y élever du bétail.

Afin de réunir le capital de démarrage nécessaire, « Rich », comme il aimait à se faire appeler, travailla comme courtier en valeurs mobilières, agent d’assurance, manœuvre dans les champs de pétrole et même sparring-partner au service de plusieurs boxeurs. Ses économies furent malheureusement englouties par la crise économique de 1929, mais il ne renonça pas à son projet. Il chercha donc un associé, qu’il trouva en la personne de Floyd Eugene Phillips, plus connu sous le nom de « Panhandle » ou Pan Phillips. Tous deux prirent la route du Wyoming et franchirent la frontière canadienne en quête d’espace, d’aventures et d’opportunités.

Intitulé Grass Beyond the Mountains (L’herbe au-delà des montagnes), son premier récit fut d’abord publié par épisode dans le magazine MacLean’s puis, en 1955, sous forme de roman. Hobson y relate leur conquête de la dernière grande frontière en Amérique du nord. Partis de rien, les deux aventuriers réussirent à fonder leur entreprise, la Frontier Cattle Company, et à développer un immense ranch dans la région de Chilcotin (Colombie-Britannique). L’histoire se termine par une épopée digne du Far West, au milieu d’une nature magnifique mais souvent cruelle. En cet hiver 1937, la livraison de l’immense troupeau aux abattoirs américains se révéla particulièrement éprouvante.

En 1955, le cowboy écrivain récidiva en publiant un deuxième livre autobiographique, Nothing Too Good for a Cowboy (Rien de trop bon pour un cow-boy). Cet opus relate les difficultés que lui et Phillips affrontèrent afin de maintenir un élevage bovin s’étendant sur quatre millions d’acres (1,6 millions d’hectares) alors que l’Amérique était aux prises avec le rationnement et la pénurie de main d’œuvre entraînés par la Deuxième Guerre mondiale. Visage gelé, meutes de loups et empoisonnements sanguins n’arriveront pas à vaincre la magie des cieux étoilés, ni sa vision imaginaire récurrente d’une extraordinaire femme blonde. Ce récit s’est vendu, dit-on, à plus de 100 000 exemplaires.

Hobson rompit son association avec Phillips dans les années 1940, après avoir finalement rencontré la belle blonde de ses rêves, Gloria. Il l’épousa et se relança avec elle dans l’élevage, cette fois à 80 kilomètres au sud de Vanderhoof (B.C.). C’est, en substance, la trame de son troisième et dernier livre, paru en 1961, The Rancher Takes a Wife (L’éleveur se marie). Malheureusement, Rich décéda subitement dans son ranch en 1966, soit cinq ans plus tard, à l’âge de 59 ans.

Les romans autobiographiques de Richmond Hobson, Jr. servirent de base à une série télévisée de la CBC réalisée en 1988 et 1989 et intitulée Nothing Too Good for a Cowboy. Son personnage principal était interprété par l’acteur montréalais Yannick Bisson. En voici un épisode:

Sources

HOBSON, JR., Richmond P. (1907-1966) (ABC BookWorld)

Pan Phillips’ Fish Camp ~ British Columbia (The Maverick Series, 2014)

Oeuvres

Grass Beyond the Mountains: Discovering the Last Great Cattle Frontier on the North American Continent (McClelland and Stewart, 1951)

Nothing Too Good for a Cowboy (McClelland and Stewart, 1955)

The Rancher Takes a Wife (McClelland and Stewart, 1961)

Wikipedia

Illustration: François Charbonnier [CC BY-SA 3.0]

Laisser un commentaire