Cluny MacPherson

Cluny MacPherson
[par Danielle Noiseux]

Discipline : médecin et inventeur du masque à gaz.

Cluny Macpherson est né le 18 mars 1879 à St. John’s, Terre-Neuve. Il étudie d’abord au Methodist College de St. John’s. Il poursuit ensuite ses études à l’Université McGill de Montréal (1897-1901) où il obtient son diplôme en médecine. Dans le même temps, il s’engage comme bénévole dans la Royal National Mission to Deep Sea  Fishermen qui développe une section à Terre-Neuve, la Grenfell Mission. Il commence alors sa carrière médicale en 1901 à la Royal Infirmery de Édimbourg. Mais il rentre à Terre-Neuve l’année suivante pour diriger l’hôpital de Battle Harbor au Labrador. Il s’implique dans différents projets de santé publique tout en développant une pratique privée à St. John’s à partir de 1904. En 1909, il est mandaté par le gouvernement afin de combattre une épidémie de variole sur la côte sud-ouest de Terre-Neuve. Il continue à s’impliquer dans la Grenfell Association, joue un rôle important dans la création du Seamen’s Institute, participe activement à la mise en place d’une brigade de l‘Ambulance Saint-Jean dans sa ville d’origine, St. John’s. Lorsque la Première Guerre mondiale éclate, les membres de la brigade de l’Ambulance Saint-Jean s’enrôlent dans le Newfoundland Regiment. Macpherson y est nommé officier médical principal, puis major, et traverse en Europe en 1915. Il sert alors dans différentes missions en France, Belgique, Égypte et Salonique. C’est dans le feu de l’action qu’il invente le premier masque à gaz, d’abord appelé le  « respirateur Macpherson » et qui devient la première mesure utilisée par l’Armée britannique contre les attaques allemandes de gaz toxiques. Car jusque-là, le seul moyen de se protéger des gaz toxiques était de respirer dans un tissu imbibé d’urine. Selon le site de la Bibliothèque et Archives Canada sur les inventions incroyables, Macpherson a alors « l’idée de fabriquer un masque à gaz en tissu et en métal. Il s’est servi du casque d’un soldat allemand fait prisonnier, auquel il a ajouté une cagoule de toile comprenant une lunette et un tube pour respirer. Il a enduit le casque de produits chimiques destinés à absorber le chlore utilisé lors des attaques au gaz. » Cluny Macpherson est blessé en Égypte et rentre à Terre-Neuve en 1916. Il devient directeur des services médicaux militaires. Il est démobilisé en 1919 avec le titre de lieutenant-colonel.

Il continue à jouer un rôle important dans la profession médicale durant les quatre décennies suivantes et reçoit de nombreux honneurs et prix de reconnaissance. Parmi ses nombreuses implications, citons la présidence de la St. John’s Clinical Society et de la Newfoundland Medical Association. Après l’entrée de Terre-Neuve dans la Confédération en 1949, il devient membre du Conseil médical du Canada et président en 1954-1955. Quant aux  nombreux prix qu’il a récolté tout au long de sa carrière,  citons-en quelques-uns : compagnon de l’Ordre de Saint-Michel et Saint-Georges en 1918, président honoraire du Newfoundland Council de l’Ambulance Saint-Jean et vice-président honoraire du Newfoundland Council de la Croix-Rouge canadienne en 1953, chevalier de l’Ordre de Saint-Jean de  Jérusalem en 1955, diplôme honorifique en science de la Memorial University de Terre-Neuve en 1962.

En 1902, Cluny Macpherson a épousé Eleanora Barbara Thompson, native de la province de l’Ontario, avec laquelle il a eu deux enfants. Son fils, Campbell Leonard, devient lieutenant-gouverneur de Terre-Neuve, de 1957 à 1963. Macpherson décède à St. John’s le 16 novembre 1966.

Sources :

Dr. Cluny Macpherson (1879-1966) / Reflections of a Newfoundlander / Faculty of Medicine Founders’ Archive, Health Sciences Library, Memorial University of Newfoundland http://www.med.mun.ca/macpherson/pages/bio.htm

Bibliothèque et Archives Canada http://www.collectionscanada.gc.ca/cool/002027-2004-f.html

Wikipedia :

En anglais

Image : [Public domain], via Wikimedia Commons