Stanislas Jaśkowski

Stanislas Jaśkowski  [par Jean-Pierre Marquis]

Discipline : Logique, philosophie, fondements des mathématiques

Né à Varsovie en 1906, Stanislaw Jaskowski a fait des contributions majeures à la logique symbolique. Étudiant de Jan Lukasiewicz, un des fondateurs de l’école de Lvov-Varsovie, Jaskowski a  élaboré en 1934 un système de logique qui reflète les techniques de raisonnement des mathématiciens, une approche radicalement différente des systèmes axiomatiques en vogue à l’époque. Coïncidence intellectuelle remarquable, un logicien allemand de l’école de Hilbert, Gerhard Gentzen publie un système comparable de manière complètement indépendante et pour des motifs tout autres en 1934. Ces systèmes sont devenus des outils standards en théorie de la preuve et dans l’enseignement de la logique.

Jaskowski surprend ensuite la communauté des logiciens en démontrant qu’aucune table de vérité finie ne peut fournir une sémantique adéquate pour la logique intuitionniste. Ce résultat remarquable souligne de manière fracassante les différences fondamentales entre la logique classique et la logique intuitionniste.

Son audace et son originalité se manifestent particulièrement par son introduction de ce qu’on appelle aujourd’hui les logiques para-consistantes. À l’époque, Jaskowski dénomma ses systèmes des logiques tolérantes aux incohérences. En effet, la logique classique satisfait ce qu’on appelle le principe d’explosion: selon ce principe, si une théorie contient une contradiction, alors il est possible de démontrer absolument n’importe quelle affirmation. Les logiques tolérantes aux contradictions ne satisfont pas ce principe. Il est donc possible d’avoir des théories incohérentes qui ne sont pas triviales. Plusieurs logiciens et philosophes des sciences sont persuadés que cette logique est plus fidèle à l’histoire des sciences que la logique classique.

Jaskowski a été le recteur de l’Université Nicolas Copernicus de la ville de Torun et s’est éteint à Varsovie en 1965.

Pour aller plus loin :
Article dans Wikipédia

Domaine public :

Les versions originales de ces articles, notamment les trois premiers qui ont été des contributions majeures et qui ont fait sa notoriété :

  • On the Rules of Suppositions in Formal Logic Studia Logica 1, 1934 pp. 5–32 (reprinted in: Storrs McCall (ed.), Polish logic 1920-1939, Oxford University Press, 1967 pp. 232–258
  • Investigations into the System of Intuitionist Logic 1936 (translated in: Storrs McCall (ed.), Polish logic 1920-1939, Oxford University Press, 1967 pp. 259–263
  • A propositional Calculus for Inconsistent Deductive Systems 1948 (reprinted in: Studia Logica, 24 1969, pp 143–157 and in: Logic and Logical Philosophy 7, 1999 pp. 35–56)
  • On the Discussive Conjunction in the Propositional Calculus for Inconsistent Deductive Systems 1949 (reprinted in: Logic and Logical Philosophy 7, 1999 pp. 57–59)
  • On Formulas in which no Individual Variable occurs more than Twice, Journal of Symbolic Logic, 31, 1966, pp. 1–6)

En polonais :

  • O symetrii w zdobnictwie i przyrodzie – matematyczna teoria ornamentów (English title: On Symmetry in Art and Nature), PWS, Warszawa, 1952 (book 168 pages)
  • Matematyczna teoria ornamentów (English title: Mathematical Theory of Ornaments), PWN, Warszawa, 1957 (book 100 pages)

Laisser un commentaire