Théo Chentrier

Théo Chentrier [par Pascale Félizat]

Discipline : Psychanalyse, philosophie

Psychologue et philosophe né à Marseille (France) en 1887, Théo Chentrier fut, le premier psychanalyste, membre de la Société Psychanalytique de Paris et membre de l’Association psychanalytique internationale (IPA), à résider au Canada depuis Ernest Jones, le fondateur en 1911 de l’Association Américaine de Psychanalyse qui fut également psychiatre à Toronto pendant quelques années. À l’invitation du père Noël Mailloux, un des fondateurs de la psychologie au Québec, Théo Chentrier fut nommé en 1948, professeur à l’Université de Montréal et se joignit au Cercle psychanalytique de Montréal qui avait été fondé deux ans auparavant. Mêlant humour et sagesse, il a animé quotidiennement, de 1952 à 1964, une émission à Radio-Canada qui a eu une profonde influence : « Psychologie de la vie quotidienne, l’art de vivre avec soi-même et avec les autres ». Près de 30 000 lettres lui étaient envoyées chaque année par ses auditeurs pour lui demander conseil. Éclaireur extraordinaire, il a été l’un des artisans de l’évolution très rapide qui s’est faite au Québec au début de la Révolution tranquille, notamment en matière d’avancement de la condition féminine. Jacques Languirand, qui le considérait, lui aussi, comme un mentor, dira qu’il a contribué « à peaufiner son âme ». Sa fille, Monique Chentrier-Hoffman, a consacré deux ouvrages aux textes inédits de son père « Vivre avec soi-même et avec les autres » (1981) et « Théo Chentrier, un art de vivre » (1984).

Laisser un commentaire