Albert Edward Cloutier

Albert Edward Cloutier [par Marie D.Martel]
Discipline : Peinture, art visuel, beaux-arts, design graphique

Artiste peintre, Albert Cloutier est né le 6 décembre 1902 à Leominster dans l’État du Massachusetts aux États-Unis. Ses parents qui sont Canadiens reviennent à Montréal en 1903. Il apprend  la peinture en autodidacte et puis comme apprenti, complétant sa formation par des voyages avec les peintres A. Y. Jackson et Edwin Holgate. Il se fait aussi connaître comme designer graphique et illustrateur à Montréal ainsi qu’à Ottawa. Il  a participé aux activités du groupe « Oxford » mené par les peintres André Biéler et Edwin Holgate dont les rencontres se déroulaient dans le sous-sol de la taverne Oxford à Montréal.

Entre 1939 et 1945, il acquiert le statut d’artiste de guerre au service du gouvernement et de l’Aviation royale du Canada, notamment comme affichiste et comme directeur artistique pour la Commission d’information en temps de guerre.

Cloutier utilisent différents matériaux : peinture à l’huile, aquarelle, terre glaise, bois et métal. Il explore le réalisme à travers la peinture de paysage en intégrant une certaine recherche formelle qui rappelle l’influence du Groupe des sept et des impressionnistes. Les travaux les plus significatifs de son œuvre, et qui figurent dans le Dictionnaire des artistes canadiens, comprennent :
  • Une frise de 42 m2 en collaboration avec Edwin Holgate pour le pavillon canadien à l’Exposition Universelle de New York en 1939.
  • Une murale pour un parc de voitures de la Canadian Pacific Railway à Montréal.
  • Douze panneaux pour la Salle Bonaventure de l’Hôtel Reine Elizabeth  à Montréal.
  • Une murale pour le restaurant Le Carignan à la Place Ville Marie représentant les soldats du régiment Carignan-Salières.
  • Des illustrations pour l’ouvrage Saguenay Kingdom (1936) avec Marius Barbeau.
  • Des  illustrations pour l’ouvrage Pathway to Greatness (1959) de l’Association canadienne des pâtes et papiers qui décrit la création de la Voie maritime du Saint –Laurent.
De 1955 jusqu’en 1965, Cloutier enseigne à l’École des Beaux – Arts de Montréal. En 1959, Il déménage à Saint-Hilaire où il demeure jusqu’à sa mort en 1965.
Source : MacDonald, Colin S. (2006). « CLOUTIER, Albert Edward ». A Dictionary OfCanadian Artists, National Gallery of Canada / Musée des beaux-arts du Canada.Consulté 2015-12-20. p.503a.
Pour aller plus loin :
Domaine public :
 
Les œuvres de Albert Edward Cloutier se retrouvent dans diverses collections privées et dans la collection du Musée des beaux-arts du Canada.