"ShirleyJack" by Source. Licensed under Fair use via Wikipedia - https://en.wikipedia.org/wiki/File:ShirleyJack.jpg#/media/File:ShirleyJack.jpg

Shirley Jackson

Shirley Jackson [par Josée Plamondon]

Discipline: Littérature

Shirley Jackson est une romancière américaine née à San Francisco le 14 décembre 1916 et décédée le 8 août 1965, à North Bennington, au Vermont.

Lors de ses études à l’université de Syracuse, elle fait la connaissance de son futur mari, Stanley Edgar Hyman, qui est alors écrivain, mais qui deviendra un critique littéraire réputé. Ils se marient en 1940 et vivront avec leurs quatre enfants la vie d’une famille typique de la classe moyenne américaine. Cette domesticité anodine et plutôt rassurante constitue fréquemment le début de la trame narrative des récits de Shirley Jackson. Pratiquant un genre littéraire où on retrouve peu de femmes, le récit fantastique et d’horreur, elle publie un premier roman, The road through the wall, en 1948. Puis le magazine New Yorker publie une de ses nouvelles, The Lottery (La loterie), qui fera partie d’un recueil qui sera édité en 1949.  Le sinistre et l’horrible ne sont jamais bien loin sous l’apparente banalité du quotidien. Avec une écriture sans fioritures et des mots choisis, Jackson maintient une tension inquiétante tout au long d’une histoire qui tourne inéluctablement au cauchemar.

Si le roman gothique a connu ses heures de gloire bien avant la naissance de l’auteure, son oeuvre la plus populaire emprunte à ce genre littéraire qui met en scène des demeures en ruines, des apparitions et de noirs secrets. La maison hantée (The Haunting of Hill House), publiée en 1959, demeure un classique et est considérée par Stephen King comme un des meilleurs romans fantastiques du XXe siècle. Certains des romans de King contiennent des hommages à son inspiratrice: Salem (Salem’s Lot) débute avec un extrait de La maison hantée; dans Les loups de la Calla (Wolves of the Calla), un des protagonistes mentionne le livre Nous avons toujours habité le château (We Have Always Lived in the Castle). L’adaptation cinématographique de La maison hantée, réalisée en 1963 et intitulée The Haunting (La maison du diable) est devenue un classique du cinéma d’horreur.

Elle poursuit sa carrière tout en rédigeant des critiques de livres pour enfants pour le New York Herald Tribune. Elle n’oublie pas ce jeune public en partageant un univers surnaturel créé spécialement pour lui.

Sous forme de nouvelles, elle publie des chroniques de sa vie familiale où on constate que son style d’écriture convient aussi bien aux traits d’esprit et situations comiques qu’aux récits d’épouvante.

En 1965, son état de santé l’oblige à réduire ses activités professionnelles. Elle décède d’un arrêt cardiaque, durant une sieste, à l’âge de 48 ans. En 2007, sa succession a créé un prix à son nom qui récompense des réalisations exceptionnelles en littérature de suspense psychologique, d’horreur et de fantastique.

Pour aller plus loin:

Article dans Wikipédia (français)

Article dans Wikipédia (anglais)

Page web sur Shirley Jackson et son oeuvre, maintenue par ses agents littéraires (À noter, la mention: «NOTE: All of Shirley Jackson’s published works are protected by copyright. Nothing is in the public domain.») http://shirleyjackson.org/