Edward R. Murrow

Edward R. Murrow par [Marie D. Martel]

Discipline : Journalisme

Egbert Roscoe Murrow naît le 25 avril 1908 dans le Comté de Guilford en Caroline du Nord. Cet immense journaliste américain est le fils Roscoe C. Murrow et Ethel F. (née Lamb) Murrow, des fermiers quakers. De l’école à l’Université (Washington State College), le jeune Egbert se distingue dans les débats et démontre un talent exceptionnel pour l’art oratoire. Il obtient son baccalauréat en 1930, c’est à cette époque qu’il change son prénom pour celui d’Edward. Il commence à travailler au Institute of International Education en 1932 et ensuite au Emergency Committee in Aid of Displaced Foreign Scholars qui a soutenu plusieurs universitaires allemands relevés de leur fonction au cours de cette période trouble. Il se marie à Janet Huntington Brewster en 1935, ils auront ont un fils, Charles Casey Murrow. C’est aussi en 1935 qu’il joint les rangs de la CBC où il demeurera toute sa carrière. Murrow part pour Londres en 1937 à titre de directeur des opérations européennes pour la CBC. Les feux de la célébrité commencent à briller pour lui dès 1938. Alors que la rumeur de l’Anschluss (l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne) circule, il réunit avec son collègue William Schirer un ensemble de correspondants dans différents pays qui rapportent et commentent l’arrivée d’Hitler en direct et à voix multiple. Cette approche innovante des technologies et des médias introduit un nouveau format révolutionnaire : le European News Roundup qu’il inaugure en direct de Vienne : « This is Edward Murrow speaking from Vienna…. It’s now nearly 2 :30 in the morning, and Herr Hitler has not yet arrived. »

Basé à Londres pendant la Seconde Guerre mondiale, les émissions d’information radiophoniques de Murrow ont « électrisé » des millions d’auditeurs aux États-Unis comme au Canada. « This is London » devient sa première signature radiophonique. La seconde, « Good night, and good luck », provient de cette habitude conversationnelle des Londoniens qui se quittaient par ces civilités mêlées d’inquiétude avant d’affronter les bombardements de la nuit : Murrow s’est approprié la formule et l’a immortalisée.

Pionnier de la diffusion du journal à la télévision, il s’illustre aussi par une série de reportages TV dont l’émission See It Now qui a contribué à la chute du sénateur Joseph McCarthy réputé pour la chasse aux sorcières qu’il mène contre des sympathisants communistes présumés. Un film de George Clooney réalisé en 2005 raconte cet épisode où Murrow prend pour cible McCarthy. Le titre du film emprunte la phrase avec laquelle Murrow clôturait ses émissions londoniennes : Good Night and Good Luck. En dépit de son prestige, la popularité de son émission décroît. L’audience lui préfère des nouveaux contenus avec lesquels il doit partager le temps d’antenne. En 1958, il prononce un discours cinglant devant l’Association des réalisateurs de la radio et de la télévision qui condamne l’emphase actuelle qui est placée sur le divertissement et le mercantilisme, aux dépens de l’intérêt public. Murrow lance en 1962 une chaîne de télévision éducative pour la ville de New York via le réseau WNDT qui est devenu WNET.

Considérant son honnêteté et son intégrité proverbiale, Murrow incarne selon ses pairs, les journalistes de renom Eric Sevareid, Ed Bliss, Bill Downs, Dan Rather, et Alexander Kendrick, une des plus grandes figures du journalisme contemporain. L’Ordre de l’Empire britannique (KBE) l’a fait Chevalier commandeur honoraire le 5 mars 1965. Il est mort peu après le 27 avril 1965 d’un cancer du poumon : Lui-même grand fumeur, il fut un des premier à informer le public de la possible relation causale entre la cigarette et le cancer.

À sa mort, l’École de droit et de diplomatie de l’Université Tufts fonde le centre Edward R. Murrow. La bibliothèque personnelle de Murrow et quelques artefacts sont conservés dans la salle de lecture qui porte son nom. Ses articles sont disponibles dans les collections et les archives de Tufts; plusieurs de ceux-ci sont numérisés et accessibles via le site de la collection numérique.

Pour aller plus loin :

Article dans Wikipédia (en français)

Article dans Wikipédia (en anglais)

The Life and Work of Edward R. Murrow, An Archives Exhibit, Digital Collections and Archives, Tufts University

Domaine public :

De nombreux  articles sont conservés dans la collection Murrow de l’Université Tufts. On peut aussi entendre le contenu de ses émissions et lire des transcriptions de celles-ci via la bibliothèque numérique.
La correspondance d’Edward Roscoe Murrow and Janet Brewster Murrow ainsi que des transcriptions d’enregistrements sont aussi accessibles à partir de Mount Holyoke College Archives & Special Collections.

Laisser un commentaire