Lorraine Hansberry

Notule colligée par

par Gaëlle Bergougnoux

Discipline : Théâtre, littérature

Noire, féministe, athée, lesbienne, Lorraine Hansberry ne portait pas la facilité sur ses épaules dans l’Amérique des années 1950-1960. Cinquante ans plus tard, on peut difficilement avancer que les choses ont complètement changé et que s’afficher féministe et lesbienne passe inaperçu et est accepté de tous.

Lorraine Hansberry, du haut de sa courte vie, a marqué les esprits et son époque pour avoir été la première femme noire qui a vu une de ses pièces jouée à Broadway : A Raisin in the Sun, en 1959. Le titre est inspiré d’un poème de Langston Hugues, Harlem. En racontant l’histoire d’une famille afro-américaine vivant pauvrement à Chicago et qui se questionne sur la bonne utilisation d’un chèque de 10 000$, Lorraine Hansberry évoque un épisode de son enfance. En effet, en 1940, Carl Hansberry, le père de Lorraine et courtier immobilier à succès, gagna le droit devant la Cour Suprême des États Unis, d’acquérir une maison dans un quartier blanc de Chicago. L’affaire fit grand bruit et est connue dans la procédure civile américaine sous le nom de Hansberry v. Lee.

Née le 19 mai 1930 à Chicago, et dernière de quatre enfants, Lorraine Hansberry a le militantisme dans le sang. Ses parents refusèrent que soit écrit sur son certificat de naissance le “Negro” d’usage et le remplacèrent par “Black”.

En 1950, Lorraine Hansberry s’installe à New York et déjà activiste, se met à travailler pour le journal Freedom dès 1951. Elle y est tour à tour réceptionniste, dactylo, assistante, tout en écrivant des articles et des éditoriaux. Ses sujets de prédilections sont la lutte pour les droits civils, mais elle se bat aussi contre toute forme d’impérialisme et de colonialisme. En 1953 elle épouse Robert Nemiroff, activiste politique, ce qui lui permet de consacrer son temps à l’écriture. En 1957, sa pièce A Raisin in the Sun est terminée. C’est un succès immédiat et Lorraine Hansberry gagne plusieurs prix. Quelques mois plus tard, la pièce est jouée à Londres et ,en 1961, elle est adaptée pour le cinéma puis pour la télévision en 1981, après une version musicale en 1973. En 2014, c’est un grand retour à Broadway avec Denzel Washington dans le rôle titre.

En 1963, on découvre un cancer du pancréas à Lorraine Hansberry, qui en meurt deux ans plus tard en 1965 en laissant derrière elle plusieurs œuvres inachevées, dont la pièce Les Blancs que Robert Nemiroff terminera et qui sera considérée comme son chef-d’oeuvre. Nemiroff regroupera aussi divers écrits de Lorraine Hansberry dans un ouvrage intitulé To Be Young, Gifted and Black qui deviendra le titre d’une des plus célèbres chansons de Nina Simone.

I wish to live because life has within it that which is good, that which is beautiful and that which is love. Therefore, since I have known all of these things, I have found them to be reason enough and — I wish to live. Moreover, because this is so, I wish others to live for generations and generations and generations.

To Be Young, Gifted and Black : Lorraine Hansberry in Her Own Words (1969)

Pour aller plus loin :

Article dans Wikipédia

Article dans Wikipédia sur la pièce A Raisin in the Sun

Étude de la pièce A Raisin in the Sun (cliffsnote.com)

Laisser un commentaire