Somerset Maugham

Notule colligée par

Discipline: littérature

Somerset MaughamRomancier britannique, il est aussi réputé pour son œuvre de nouvelliste et de dramaturge. Né à Paris le 25 janvier 1874, mais pas tout à fait en France, puisqu’il a vu le jour dans l’ambassade britannique. Il connait  une enfance dorée et une éducation parisienne qui le prédestine à la vie littéraire : «It was France that educated me, France that taught me to value beauty, distinction, wit and good sense, France that taught me to write (W. Somerset Maugham, Collected Stories, p. xvii)». Devenu orphelin,  il quitte la France et la langue de Molière pour le Royaume-Uni chez son oncle qui l’accueille. Il fait des études de médecine à Londres, mais ses premiers succès, un roman et quelques pièces, l’encouragent à se consacrer à l’écriture. Marié et bisexuel, on fait souvent le rapprochement entre Maugham et Oscar Wilde – qu’il avait eu l’occasion de rencontrer. Ses activités dans les services secrets britanniques pendant la première guerre le relient aussi à une filiation d’écrivains-espions tels que Christopher Marlowe, Daniel Defoe, Graham Greene ou John le Carré. On lui prête un style à la fois sobre et élégant avec des pointes d’ironie habilement insérées dans la narration. Il est décédé le 16 décembre 1965.

Maugham, le lecteur, a établi une liste des 10 romanciers et de 10 ouvres qui méritent, selon lui, de figurer au panthéon des chefs d’œuvre immortels :

  • The History of Tom Jones, a Foundling, de Henry Fielding ;
  • Pride and Prejudice, de Jane Austen ;
  • Le Rouge et le Noir, de Stendhal ;
  • Le Père Goriot, d’Honoré de Balzac ;
  • David Copperfield, de Charles Dickens ;
  • Madame Bovary, de Gustave Flaubert ;
  • Moby-Dick, d’Herman Melville ;
  • Wuthering Heights, d’Emily Brontë ;
  • Les Frères Karamazov, de Fiodor Dostoïevski ;
  • Guerre et paix, de Léon Tolstoï.

Ces œuvres appartiennent toutes au domaine public canadien dans leur version originale.

Pour aller plus loin :

Article dans Wikipédia

Bibliographie de ses œuvres sur Wikipédia

Domaine public :

Quelques-unes de ses œuvres les plus célébrées qui appartiennent désormais au domaine public :

  • Liza of Lambeth (1897)
  • Mrs Craddock (1902)
  • The Magician (1908)
  • Of Human Bondage (1915)
  • The Moon and Sixpence (1919)
  • The Painted Veil (1925)
  • Ashenden Or the British Agent (1928)
  • Cakes and Ale: or, the Skeleton in the Cupboard (1930)
  • Up at the Villa (1942)
  • The Razor’s Hedge (1944)

Laisser un commentaire